Le Magazine Accor Hotels
1 heure, 1 jour, 1 semaine

Que manger à Prague ?

L’Essentiel de la tradition culinaire d’Europe centrale… et plus encore

À l’image du pays, la gastronomie tchèque se veut riche et généreuse. Une cuisine sous influences, à la confluence des saveurs allemandes, autrichiennes, hongroises ou polonaises, et dont les tables des restaurants et célèbres brasseries de Prague se veulent la parfaite synthèse.

On attaque d’entrée

Pas de demi-mesure, commencez fort avec l’une des stars locales, le pražská šunka ou jambon de Prague. Cuit à l’os, on le déguste en tranche ou en croûte, chaud ou froid, parfois garni de crème fouettée au raifort. Tout aussi (a)typique, ne passez pas à côté du foie d’oie frais aux oignons (husí játra na cibulce) ! Parmi les salades, la šopský salát (concombres, tomates, fromage râpé) et la bramborovy salát (salade de pommes de terre) sont omniprésentes sur les cartes des restaurants. Quant aux potages, ils sont très appréciés des Tchèques et servis hiver comme été : entre la česká bramborová, soupe nationale à base de… pommes de terre, la zelňačka au chou et au lard ou, plus léger, le vývar, un consommé de bœuf.

Des plats de tradition

Honneur aux viandes ! D’origine hongroise, le guláš ou goulasch (bœuf ou porc en sauce relevé au paprika) compte parmi les institutions gastronomiques locales, tout comme le tatarak (steak tartare) et le svíčková na smetaně, rôti de bœuf à la crème et aux airelles. Autre merveille, le vepřo knedlo zelo, rôti de porc mariné à l'ail et au cumin, servi avec de la choucroute aigre-douce. Des plats copieux traditionnellement accompagnés de knedlíky, sortes de quenelles cuites à l’eau. Ou bien de l’incontournable bramboráky, galette de pommes de terre assaisonnée à l’ail et à la marjolaine. Enfin, vous le constaterez, les plats panés sont particulièrement prisés des Pragois, dont le smažený sýr (fromage pané) ou le vepřový řízek (escalope de porc panée).
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération

L’esprit « brasserie »

Outre les restaurants, n’hésitez pas à pousser la porte d’une des hospoda (ou pivnice), ces brasseries traditionnelles à l’atmosphère conviviale. L’occasion de tester votre curiosité autour d’une excellente bière (Budvar, Staropramen, Pilsner… il en existe plus de 300) et de quelques petits plats chauds 100 % tchèques. Testez donc la utopenec, cette saucisse marinée au piment et garnie d'oignons crus, le tlačenka, fromage de tête avec des oignons émincés et une tranche de pain ou encore le topinka, tranche de pain frite et frottée à l'ail.

Et pour ceux qui ont encore faim…

Là aussi, les desserts tchèques s’avèrent plutôt consistants. Jugez plutôt avec le jablkový štrúdl, variante de l’apfelstrudel autrichien, ou le très « viennois » gâteau au chocolat sachertorte. Quant aux ovocné knedlíky, il s’agit d’une déclinaison sucrée des knedlíky, fourrés au fruit ou à la confiture. Et si votre appétit est toujours en vie, ne manquez pas le trdelník, succulente pâtisserie qui s'apparente à une brioche enroulée cuite au feu de bois, ou les vetrnik, des profiteroles tchèques, les meilleures au monde, paraît-il… Vite, un billet pour Prague afin de s’en assurer !

Vous avez aimé ? Partagez !

Envie d'en savoir plus ?

Continuez le voyage

Nos hôtels à Prague Trouver un restaurant à Prague

Au hasard

D'autres idées de voyage

Trouvez la destination faite pour vous

Avec le détecteur de folles envies

Utilisez notre détecteur