Le Magazine Accor Hotels
1 heure, 1 jour, 1 semaine

Essaouira la belle ensorceleuse

Embarquez pour un séjour insolite à Essaouira avec AccorHotels

Cap sur Essaouira, pour une escapade luxueuse entre vents et marées, en famille, en couple ou entre amis. Balade dans sa médina pittoresque, dégustation de plats marins, découverte des spécialités culturelles locales, green sur fond azur ou envolée en voile dans les airs, la cité côtière marocaine n’a pas fini de faire des vagues. À l’abordage !

Des racines et des ailes

Des barques bleues flottent avec paresse flirtant avec des goélands, une brise salée vous saisit. Face à vous une muraille s’élève, tandis que les langues se mélangent dans un brouhaha teinté de chaleur. C’est Essaouira, véritable confluent des cultures.  Anciennement Mogador, de Migdol (petite forteresse) en phénicien, appelée longtemps port de Tombouctou, elle séduit esthètes et artistes. Orson Welles y tourne Othello, Jimi Hendrix succombe à ses charmes, Louis Bertignac y écrit « La Fille d’Essaouira » … Inspirée et inspirante, la ville fondée en 1757 par le Sultan alaouite Sidi Mohamed Ben Abdallah est dans l’air du temps. Elle devient même Astapor pour les besoins de la série Game of Thrones dont le tournage de la saison 3 s’y est déroulé. Car, avec son style architectural entre préceptes militaires européens et urbanisme arabo-musulman, Essaouira a de l’allure. De son histoire métissée, des Phéniciens aux Portugais en passant par les romains, les Amazighes, les arabes, les juifs et les Européens, elle en conserve des empreintes qui s’y mélangent. 
essaouira des racines et des ailes

À l’abri des remparts

Après une virée au port, engouffrez-vous à travers les portes de la médina, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, pour déambuler dans les ruelles aux bâtisses blanches et bleues typiques, aux entrées parfois ornée. Contrairement aux autres vieilles villes marocaines, difficile d’y perdre le nord, grâce à un quadrillage précis, conçu par un architecte français influencé par le travail de l'ingénieur militaire Vauban à Saint-Malo. D’ailleurs, on la surnomme la « bien dessinée ». En vous baladant, vous trouvez des souks hauts en couleur, des échoppes traditionnelles d’artisanat local, des étals d’épices aux noms équivoques très drôles, mais aussi des boutiques de créateurs, concept-stores, toits-terrasses prisés, restaurants et cafés éclectiques, contemporains et tendances, ou plus « beldi » aux saveurs authentiques du côté de la place Moulay Hassan. In vino veritas ? À la recherche de rareté, poussez l’aventure à 15 minutes de la ville jusqu’à Ounagha. C’est là que le domaine viticole du Val d’Argan, laboratoire de vin BIO, dédie ses cépages au savoir-faire de la vallée du Rhône dans la tradition de Châteauneuf-Du-Pape dont le vigneron Charles Melia est originaire.
Essaouira coleurs

D’art d’art

Ici, les artistes ont le vent en poupe. Tendez l’oreille, vous devriez entendre les rythmes du guembri des gnaouis, sonorité entêtante à la limite de la transe, dont la ville est le haut-lieu. Le point d’orgue ? Mélomanes et néophytes se donnent rendez-vous chaque début d’été au très réputé « festival Gnaoua et Musiques du Monde » pour une semaine de fête et de concerts. Question musique, Essaouira est branchée toute l’année ! Au printemps, les amoureux de musique classique s’y réunissent pour un autre événement, le « Printemps Musical des Alizés », tandis qu’à l’automne ce sont les sons cadencés espagnols qui envahissent la ville pendant les «Andalousies Atlantiques ». Les arts vivants certes, mais aussi l’artisanat local ont pignon sur rue.  Outre la marqueterie de bois de thuya, un savoir-faire local, plus insolite, laissez-vous tenter par la découverte du raphia, que les artisans tressent sous toutes les formes de la chaussure à la décoration. Essaouira, véritable cabinet de curiosités à ciel ouvert, regorge de talents créatifs. Découvrez les peintures naïves, dont les auteurs les plus connus exposent dans les galeries de la ville, mais aussi des objets singuliers en métal imaginés par des designers souiris. 
Essaouira

Entre ciel et terre

Prenez le large ! À quelques centaines de mètres de la citadelle, les îles Purpuraires, du nom de la teinte pourpre, abritent une réserve ornithologique rare. C’est ici que les faucons d’Eléonore font escale pour se reproduire avant de rejoindre Madagascar. Et, dans le ciel d’Essaouira, les oiseaux ne sont pas les seuls à voler. Kitesurf, windsurf, on met les voiles !  La région est connue mondialement pour ses spots ventés exceptionnels pour la pratique des sports nautiques. Débutants ? Avec ces conditions idéales, vous vous enverrez dans les airs. Pour les accros de la glisse, à quelques kilomètres de là, locaux et touristes se ruent sur la plage de Sidi Kaouki, réputée pour son beach break propice au perfectionnement. Vous gardez les pieds sur terre ? Les « clubbeurs » les plus avisés se mettent au vert sur les greens du Golf Mogador juché sur les hauteurs, véritable écrin verdoyant situé à quelques pas de l’un des deux hôtels 5 étoiles de la ville. Vous voulez voir du pays ? À cheval, en quad, à pied, ou en VTT les dunes désertiques et l’arrière-pays offrent des escapades à couper le souffle. 
essaouira golf

Vous avez aimé ? Partagez !

Envie d'en savoir plus ?

Continuez le voyage

nos hôtels à Essaouira

Au hasard

D'autres idées de voyage

Trouvez la destination faite pour vous

Avec le détecteur de folles envies

Utilisez notre détecteur