Toulouse
 

3 jours à Toulouse pour changer d’horizon

Tenté par une escapade à Toulouse ? Inspirez-vous de l’itinéraire que nous vous avons concocté. Histoire, culture, divertissements, gastronomie… En l’espace de 3 jours, vous allez vivre votre échappée à fond ! 

▼ Voir les activités

A Toulouse, il n’y a pas que la fête qui soit foraine : la brique l’est aussi. C’est du moins le nom qu’on donne à ce type particulier de matériaux, à la teinte caractéristique, qui vaudra son surnom à la ville : la ville rose. C’est à cause d’une pénurie de pierre de taille et d’une abondance d’argile que les habitants des environs ont décidé de bâtir leur cité avec de la brique. Grand bien leur en a pris car aujourd’hui, Toulouse est une très belle ville..

Pour commencer, rendez-vous directement sur la place du Capitole, un immense espace qui a la particularité de ne contenir aucune construction. Alors que trois de ses quatre côtés sont bordés par des rues, le dernier laisse place au Capitole. Ce très grand bâtiment, dont la construction remonte à 1190, abrite depuis 800 ans le siège du pouvoir municipal, c’est-à-dire aujourd’hui l’hôtel de ville, ainsi qu’un théâtre.

En empruntant la rue du Taur, au nord de la place du Capitole, vous atteindrez rapidement la basilique Saint-Sernin, classée au Patrimoine mondial de l’humanité. Construite entre le IX et le XIIIe siècle, il s’agit de la plus grande église romane encore debout en Europe et d’un lieu de pèlerinage majeur, sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. A l’intérieur, vous pourrez visiter les cinq nefs et le trésor de la basilique qui contient les reliques de Saint-Saturnin, martyr de la ville à qui l’église est dédiée.

Pour déjeuner, dans la rue du Taur, vous pourrez vous sustenter rapidement à l’Occi’Fast Good, qui mêle les services de la restauration rapide et les plaisirs de la gastronomie locale.

En reprenant la rue du Taur vers le Capitole, puis en bifurquant à droite, vous tomberez sur le couvent des jacobins, une église du XIIIe siècle, représentative de l’architecture gothique dans la région. A l’intérieur, le « palmier des jacobins » est une colonne haute de 28 mètres, unique au monde.

Une fois sorti de l’église, il vous suffira de continuer d’avancer avec le Capitole dans le dos pour accéder à la Garonne et à ses quais, lieu de rassemblement et de détente pour tous les Toulousains. En longeant les quais dans le sens du courant, puis en traversant l’écluse Saint-Pierre qui enjambe le canal de Brienne, vous accèderez à l’espace EDF Bazacle, une usine hydroélectrique qui propose des expositions et constitue un très joli point de vue sur le fleuve.

Jour 2 >

▼ Voir les activités

Le lendemain, prenez la direction de la cathédrale Saint-Etienne, au sud du Capitole. Cette cathédrale, très éclectique dans son architecture, combine plusieurs éléments divers, aussi bien inspirés par l’art gothique du nord de la France que par l’architecture du midi. A l’intérieur se trouve la tombe de Riquet, le concepteur du canal du Midi que vous n’allez pas tarder à découvrir.

En sortant, prenez encore au sud pour rejoindre le square Boulingrin, un jardin du XVIIIe siècle très agréable, d’autant plus si vous avez prévu de pique-niquer.

Il est ensuite temps de mettre le cap à l’est pour tomber sur le fameux canal du Midi que vous pourrez longer. Avec ses 240 kilomètres de long et les quinze ans de travaux nécessaires à sa réalisation, ce canal qui relie la ville rose à la mer Méditerranée est une prouesse humaine et technique. Inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité, c’est l’un des plus anciens canaux d’Europe encore en fonctionnement aujourd’hui, et sans doute le plus impressionnant. En quittant la rive au niveau du musée Georges-Labit, vous pourrez accéder au jardin des plantes et à son muséum.

Le soir venu, il faudra retourner vers le centre pour profiter des meilleurs restaurants de la ville, comme le Balthazar, dans la rue des Couteliers près du Pont Neuf, un bistrot très réputé ; ou L’Accolade, dans cette même rue, qui propose de la gastronomie française simple et originale, dans un cadre agréable.

< Jour 1 Jour 3 >

▼ Voir les activités

Le lendemain, partez vers l’infini et au-delà en mettant le cap sur la Cité de l’espace, à l’est de la ville, accessible en ville. Ce vaste espace de 2500 m² est là pour vous rappeler que Toulouse est une ville pionnière en matière d'aéronautique. Vous y découvrirez notamment un planétarium ainsi que des simulateurs qui vous donneront l’impression d’être un cosmonaute. Retournez ensuite en centre-ville pour enfin franchir l’un des ponts et découvrir un peu la rive gauche.

Dans le jardin Raymond VI, qui longe la Garonne, vous pourrez visiter les Abattoirs, le musée d’Art moderne de la ville qui accompagne aussi les projets contemporains et organise en permanence des expositions permettant de découvrir la vitalité culturelle. Vous y trouverez des œuvres de Dubuffet, Duchamp, Vasarely, Arman ou encore Brassaï.

Pour votre dernière soirée à Toulouse, c’est avant tout en centre-ville que la fête se déploie, notamment dans les quartiers Saint Pierre, Arnaud-Bernard et sur les bords de la Garonne. C’est donc dans ces quartiers que vous trouverez le plus grand nombre de bars et de pubs emblématiques de la vie nocturne toulousaine, comme le Communard ou Breughel l’Ancien.

« La ville rose », « la cité des violettes », immédiatement, quand on évoque Toulouse, ce sont des couleurs qui montent à l’esprit. Des couleurs, des odeurs et un accent qui respirent le bon air du sud de la France, la détente, le soleil et la chaleur humaine. En trois jours, vous n’aurez vu que les sites essentiels de la ville, mais il vous restera encore bien des merveilles à découvrir. Si vous passez plus de temps à Toulouse, visitez le donjon du Capitole, attablez-vous au café Bibent et offrez-vous une toile à l’ABC, le plus vieux cinéma d’Art et Essai de la ville.

< Jour 2

Nos hôtels à Toulouse

 

My TripPlanner

Pour bénéficier du TripPlanner vous devez vous enregistrer.

Se connecter Inscription